Mambasa: la production du cacao est passée de 1 000 à 2 000 tonnes en 2015 | RDC JobDays : L'actualité du monde professionnel
Annonces
      Restez connecter à l’actualité du monde professionnel au travers de notre site www.rdcjobdays.com et notre page facebook RDC JobDays.            L’Equipe dKaviServices / RDC JobDays vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une heureuse année 2016 !!!            Restez connecter à l’actualité du monde professionnel au travers de notre site www.rdcjobdays.com et notre page facebook RDC JobDays.            L’Equipe dKaviServices / RDC JobDays vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une heureuse année 2016 !!!            Diffuser vos offres d’emploi et appel d’offre sur RDC JobDays afin d’atteindre un large public cible tant en RDC qu’au niveau international.            Vos annonces et communiqués sur la bande passante de notre site. Nos contacts : +243(0)974 013 011 / info@rdcjobdays.com
Mambasa: la production du cacao est passée de 1 000 à 2 000 tonnes en 2015
Publié lundi le 22 août 2016    Rubrique : Actualités    Source : radiookapi.net
la production du cacao est passée de 1 000 à 2 000 tonnes en 2015
la production du cacao est passée de 1 000 à 2 000 tonnes en 2015

La production du cacao à Mambasa a doublé l’année dernière. Suivant les chiffres donnés mercredi 17 août à Radio Okapi, par l’inspecteur territorial de l’agriculture, pêche et élevage de ce territoire de l’Ituri, Modeste Kiete, elle est passée de 1 000 tonnes en 2014 à 2 000 en 2015.

M. Kiete explique que cette augmentation se justifie par la multiplication des champs de cacao :

« Il y a augmentation de la production parce que les agriculteurs ont de grands champs maintenant. Les superficies augmentent au jour le jour et [le nombre d’] agriculteurs augmente aussi. C’est une culture [cacao] qui apporte le bénéfice aux agriculteurs. Le kilo coûte 2.2 dollars américains et par rapport à d’autres produits agricoles, cela attire les clients.»

A l’occasion, il plaide pour l’arrivée d’une main d’œuvre extérieure pouvant faciliter l’évacuation du cacao par les agriculteurs locaux.

«Pour le cacao, après avoir préparé les champs, on établit les pépinières. Pour germer, il n’a que 12 à 14 jours. Et, on arrose régulièrement surtout pendant la saison sèche. La culture de ce produit demande aussi de l’ombrage », a expliqué l’inspecteur territorial de l’agriculture, pêche et élevage de Mambasa.

Copyright © 2017dKavis - Services aux entreprises et aux particuliers - Mention Légale - Admin portal