Entretien avec Yannick Mbiya de la TMB | RDC JobDays : L'actualité du monde professionnel
Annonces
      Restez connecter à l’actualité du monde professionnel au travers de notre site www.rdcjobdays.com et notre page facebook RDC JobDays.            L’Equipe dKaviServices / RDC JobDays vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une heureuse année 2016 !!!            Restez connecter à l’actualité du monde professionnel au travers de notre site www.rdcjobdays.com et notre page facebook RDC JobDays.            L’Equipe dKaviServices / RDC JobDays vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une heureuse année 2016 !!!            Diffuser vos offres d’emploi et appel d’offre sur RDC JobDays afin d’atteindre un large public cible tant en RDC qu’au niveau international.            Vos annonces et communiqués sur la bande passante de notre site. Nos contacts : +243(0)974 013 011 / info@rdcjobdays.com
Entretien avec Yannick Mbiya de la TMB
Publié samedi le 21 mai 2016    Rubrique : Portrait    Source : miningandbusiness.com
Yannick Mbiya de la TMB
Yannick Mbiya de la TMB

MBM : Monsieur MBIYA, bonjour, pouvez-vous vous présenter brièvement et nous parler de la TMB ?

Yannick Mbiya Ngandu : Bonjour, je m’appelle Yannick Mbiya Ngandu, j’ai 33 ans, je suis marié et père de deux enfants et je suis Administrateur et Directeur en charge du réseau d’agences bancaires de la Trust Merchant Bank en RDC. En quelques mots, mon travail consiste à gérer le réseau national des agences bancaires de la TMB en veillant sur leur rentabilité et à développer de nouvelles offres afin de saisir les opportunités du marché.

La TMB est une des principales banques commerciales du paysage financier congolais qui offre ses produits et services à une clientèle diversifiée composée de particuliers, de petites, moyennes, grandes entreprises, d’organismes internationaux, d’institutions publiques et privées en bref c’est une banque universelle. La TMB a été créée en 2004 à Lubumbashi par Monsieur Robert Levy et s’est inscrite depuis lors dans une politique de proximité en déployant le plus large réseau d’agences bancaires dans toute la RDC. Cette couverture nationale confère à la banque une parfaite connaissance de l’économie congolaise au sein des différentes provinces et une répartition équilibrée entre les ressources issues des dépôts de sa clientèle et les emplois à travers les crédits faits à l’économie congolaise. A ce jour, la TMB est la première institution financière du pays qui bénéficie de la confiance de plus de 800 000 clients servis par plus de 1 500 collaborateurs à travers 82 agences et guichets sur 28 villes.

Cet ambitieux projet d’inclusion financière mené par l’Administrateur Directeur Général Monsieur Oliver Meisenberg et le comité de gestion de la TMB se réalise dans un contexte d’importants défis logistiques auxquels elle s’évertue d’apporter des solutions innovantes afin de favoriser l’accessibilité des services financiers à toute la population congolaise. La solidité financière de la TMB traduit par l’importance de ses fonds propres est un gage de confiance de ses actionnaires et de pérennité de ses activités.

En douze années d’existence, la TMB est la preuve qu’il est possible d’offrir des produits et services bancaires aux standards internationaux par des acteurs économiques locaux.

MBM :Comment se porte le secteur bancaire en RDC ; l’on observe par ailleurs une certaine frilosité des investisseurs étrangers.

YMN :Si l’on doit dresser un bilan sur les dix dernières années, il est clair que le secteur bancaire en RDC se porte très bien. Il affiche en moyenne un taux de croissance de 18 % par an sur les cinq dernières années, bien qu’il ne contribue qu’à 1.38% du PIB en 2015. Le taux de bancarisation se situe quant à lui autour de 8% à fin 2015, ce qui peut être considéré comme étant insuffisant par rapport à la taille de la population congolaise en général mais satisfaisant au regard de la taille de la population congolaise dite active et du dynamise économique des différentes villes et provinces du pays. Cette nette amélioration du taux de bancarisation a été fortement soutenu par le Gouvernement congolais à travers la réforme de bancarisation de la paie des fonctionnaires de l’Etat qui a permis de rendre viable l’installation de plusieurs banques dans plusieurs villes du pays et qui engendrera naturellement à terme plus de financement des activités économiques locales. A présent, l’année 2015 a été marquée par une crise économique mondiale des cours des matières premières telles que le Cuivre qui ont eu un effet immédiat sur l’économie congolaise dont la croissance dépend à 35 % du secteur minier. Ce ralentissement économique a naturellement des impacts directs sur les activités des banques, particulièrement sur la qualité de leurs portefeuilles de crédits et la croissance des dépôts de la clientèle. Il est dès lors possible de comprendre la frilosité de certains investisseurs étrangers dans une telle conjoncture qui n’offre pas de perspectives encourageantes sur les 12 prochains mois. Par ailleurs, comme dans toute situation de crise, il y a de nombreuses opportunités qui se créent pour d’autres investisseurs et particulièrement ceux qui disposent d’une trésorerie excédentaire.

MBM : Vous venez d’être distingué Banquier de l’année. Quels sont vos sentiments à ce sujet et les perspectives pour le proche avenir ? YMN : Le prix « Banque de l’année en RDC » décerné par le prestigieux magazine « The Banker », membre du groupe Financial Times, est une reconnaissance internationale de la position de la TMB en tant que leader du secteur bancaire en RDC. Cette récompense, qui nous a été décernée pour la 4ème année consécutive, a une importance particulière car elle traduit la volonté permanente de chacun de nos 1 500 collaborateurs d’offrir des produits et services de qualité à tous nos clients qui nous font confiance au quotidien. Egalement, nous considérons que cette récompense est une reconnaissance du secteur bancaire congolais dans son ensemble qui est entré depuis quelques années dans une ère nouvelle en investissant sans relâche afin d’améliorer l’accessibilité et la qualité des services financiers. Il s’agit donc d’un effort continu afin de porter dans un proche avenir le secteur bancaire congolais au sommet de la scène africaine.

MBM : Vous avez lancé un service de transfert par téléphone, pouvez nous en parler ?

YMN : Depuis Mai 2015, la TMB a lancé sur le marché congolais un produit exclusif de banque mobile dénommé « Pepele Mobile » qui permet à toute personne possédant tout type de téléphone portable de bénéficier de divers services financiers quel que soit l’opérateur de réseau mobile utilisé en RDC. Ces services comprennent le transfert d’argent, le règlement de facture, le paiement de salaire, la recharge de carte bancaire et tant d’autres fonctionnalités pour faciliter l’utilisation de l’argent par le client en toute sécurité. Ainsi, l’offre Pepele Mobile va au-delà de la fonctionnalité de transfert par téléphone mais se veut une innovation au service de l’inclusion financière en République Démocratique du Congo afin de favoriser la bancarisation de millions de personnes exclues du système bancaire classique mais qui disposent d’un téléphone portable.

Le compte bancaire Pepele Mobile qui équivaut au numéro de téléphone du client est multi devises (franc congolais et dollar américain) et il est accessible par divers canaux : • Via SMS envoyé au 4008 • Via Serveur vocal interactif en appelant le 4008 • Via la plateforme web pepele.cd • Via l’application mobile « Pepele » téléchargeable sur Google Play Store A travers ce nouveau canal de transactions et de gestion à distance des avoirs financiers, la TMB entend offrir à sa clientèle de particuliers et

Copyright © 2017dKavis - Services aux entreprises et aux particuliers - Mention Légale - Admin portal