RDC: le taux de croissance en recul en 2015 | RDC JobDays : L'actualité du monde professionnel
Annonces
      Restez connecter à l’actualité du monde professionnel au travers de notre site www.rdcjobdays.com et notre page facebook RDC JobDays.            L’Equipe dKaviServices / RDC JobDays vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une heureuse année 2016 !!!            Restez connecter à l’actualité du monde professionnel au travers de notre site www.rdcjobdays.com et notre page facebook RDC JobDays.            L’Equipe dKaviServices / RDC JobDays vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une heureuse année 2016 !!!            Diffuser vos offres d’emploi et appel d’offre sur RDC JobDays afin d’atteindre un large public cible tant en RDC qu’au niveau international.            Vos annonces et communiqués sur la bande passante de notre site. Nos contacts : +243(0)974 013 011 / info@rdcjobdays.com
RDC: le taux de croissance en recul en 2015
Publié mercredi le 06 janvier 2016    Rubrique : Actualités    Source : radiookapi.net
Deo Mutombo Nyembo, gouverneur de la Banque centrale du Congo le 30/08/2013 à Kinshasa, lors de la présentation officielle du manuel de politique monétaire.
Deo Mutombo Nyembo, gouverneur de la Banque centrale du Congo le 30/08/2013 à Kinshasa, lors de la présentation officielle du manuel de politique monétaire.

Le taux de croissance économique en RDC a connu un recul de 1,8% en 2015, s’établissant à 7,7% contre 9,5% en 2014.

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Déogratias Mutombo l'a annoncé le 30 décembre dernier au cours de la cérémonie d’échanges de vœux avec le personnel de cet établissement bancaire à Kinshasa.

«L’économie congolaise à l’instar d’autres pays africains a ressenti les effets néfastes de la conjoncture difficile. L’année 2015 aura été particulièrement une année difficile sur le plan économique», a-t-il reconnu.

Pour le gouverneur de la BCC, c’est principalement dans le secteur des matières premières que l’impact de ces effets a été le plus significatif avec l’arrêt de la production de certaines entreprises minières.

Déogratias Mutombo a également indiqué que la croissance économique de la RDC reste soutenue par le secteur primaire, en dépit de sa contribution de 3,4% au Produit intérieur brut (PIB).

«Le secteur tertiaire vient en seconde position avec une contribution de 3,1% grâce au dynamisme des activités des commerces, de transports et télécommunication alors que le secteur secondaire, lui, sa contribution reste très marginale au produit intérieur brut», a poursuivi le gouverneur de la BCC.

Déogratias Mutombo a, par ailleurs, appelé l’ensemble de travailleurs de la BCC à travailler pour déjouer les pronostics négatifs de 2016.

Copyright © 2017dKavis - Services aux entreprises et aux particuliers - Mention Légale - Admin portal