Concession Miba: le Gouvernement veut régulariser la situation des exploitants illégaux | RDC JobDays : L'actualité du monde professionnel
Annonces
      Restez connecter à l’actualité du monde professionnel au travers de notre site www.rdcjobdays.com et notre page facebook RDC JobDays.            L’Equipe dKaviServices / RDC JobDays vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une heureuse année 2016 !!!            Restez connecter à l’actualité du monde professionnel au travers de notre site www.rdcjobdays.com et notre page facebook RDC JobDays.            L’Equipe dKaviServices / RDC JobDays vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et une heureuse année 2016 !!!            Diffuser vos offres d’emploi et appel d’offre sur RDC JobDays afin d’atteindre un large public cible tant en RDC qu’au niveau international.            Vos annonces et communiqués sur la bande passante de notre site. Nos contacts : +243(0)974 013 011 / info@rdcjobdays.com
Concession Miba: le Gouvernement veut régulariser la situation des exploitants illégaux
Publié lundi le 28 décembre 2015    Rubrique : Echos d'entreprises    Source : Radio Okapi.net
Une drague de la Miba operationnelle.
Une drague de la Miba operationnelle.

Une délégation du gouvernement central, composée des représentants des ministères des Mines et du Portefeuille, a échangé mardi 15 décembre avec  les tenanciers des dragues qui exploitent illégalement le diamant dans les périmètres couverts par des titres miniers de la Minière de Bakwanga (Miba). L’objet de cette rencontre est de mettre en place des mécanismes devant permettre à ces exploitants d’opérer dans la légalité. 

Il y a un mois, le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, avait dans une correspondance adressée aux dirigeants de la Miba dénoncé «une exploitation minière illicite à grande ampleur, à l’aide des dragues, dans les périmètres de la Miba».

Il avait par ailleurs recommandé  à la direction générale de la Miba de saisir toutes les dragues qui opèrent illicitement dans les périmètres miniers de cette société et de traduire en justice toutes les personnes responsables de « spoliation».

Les informations à la disposition du ministre des Mines faisaient état de «l’exploitation minière illicite à grande ampleur», à l’aide des dragues, dans les périmètres miniers de la Miba et ce, dans la totale passivité de ses dirigeants, ont indiqué des sources proches du dossier.

En présence du commissaire spécial du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi  Kasanji, la délégation gouvernementale a proposé aux exploitants qui le désiraient de signer un contrat avec la Miba devant leur permettre de poursuivre dans la légalité l’exploitation du diamant dans les périmètres couverts par des titres miniers de cette entreprise.